Blog bus et autocars Articles et actualités de Pysae pour les responsables marketing et les dirigeants de sociétés de transport de voyageurs
Interview de Philippe Vessière, développeur de la nouvelle version de l’appli pour les conducteurs

Cet article présente une interview de Philippe Vessière, développeur expert chez Pysae qui a travaillé sur l’implémentation de la version de 2.0 de l’appli Pysae pour les conducteurs. La nouvelle version de la solution Pysae a été officiellement lancée lors des Rencontres nationales du Transport Public du 10 au 12 octobre 2017.

philippe_bureau

Bonjour Philippe,
Vous êtes récemment arrivé chez Pysae pour travailler sur le développement de cette nouvelle version de l’application conducteur. Vous avez auparavant travaillé chez Abolis Biotechnologies, BNB Paribas ou encore chez Quick. Vous êtes aujourd’hui un expert des technologies back-end et front-end et notamment du Python et du Javascript.

Vous qui avez une grande expérience du développement informatique, dans différents types de structure (PME, start-up et grand groupe), comment décrivez-vous les méthodes de travail chez Pysae?

La question la plus fréquente que se pose Pysae est : ‘Que développe-t’on comme nouvelle fonctionnalité pour mieux servir nos utilisateurs ?’. L’utilisateur fait partie intégrante de l’ADN de Pysae. Il était donc normal qu’elle utilise les méthodes empruntées au mouvement Agile. Des ateliers entre les utilisateurs et notre designer UX/UI ont régulièrement lieu. De ces ateliers émergent les nouvelles attentes, qui via nos échanges en interne, se concrétisent en fonctionnalités applicatives.

En plus de ces attentes, chaque collaborateur a la possibilité de remplir le ‘mur à idées’ avec ses remarques ou suggestions. Les décisions sont collégiales : Tous les avis sont exprimés et pris en compte, les décisions prises en commun. Les idées et retours sont régulièrement discutés, priorisés et intégrés au sein des différentes applications.

Au niveau des développements, la simplicité d’interaction entre nous facilite les avancées en terme de développement mais également les progressions communes et individuelles.

Ce principe de fonctionnement est très réactif, motivant et efficient.

Vous avez travaillé plus de 5 mois à temps plein sur le développement de la nouvelle application pour les conducteurs. Quelles étaient les difficultés?

La nouvelle version comprend des évolutions fonctionnelles, esthétiques et calculatoire. Pour ce dernier point nous avons voulu rendre l’application entièrement autonome y compris pendant les zones blanches (15% des kilomètres). Pour cela nous avons dû transférer l’intégralité de l’intelligence du système des serveurs vers l’application smartphone du conducteur.

C’est ce point qui a été très compliqué je crois. Les points suivants par exemple ont nécessité beaucoup de réflexion :

  • Optimisation des calculs rendue nécessaire par la plus faible puissance des processeurs des smartphones par rapport aux serveurs.
  • Compression des bases de données sur le smartphone qui allait de paire avec le transfert des algorithmes et de l’intelligence.
  • Création et intégration de tests automatiques pour sécuriser le déploiement de la nouvelle version et des prochaines évolutions.

Ces contraintes nous ont poussé à utiliser des frameworks javascript et des concepts de calculs très pointus comme :

Etes-vous satisfaits de la nouvelle version de l’application? Qu’est-ce qui vous donne confiance dans cette nouvelle version?

Je trouve que nous avons pu traiter rapidement un problème qui initialement était très complexe. C’est l’organisation agile et décentralisée de l’équipe qui nous a permis de réaliser cela. Je suis plutôt fier de cette performance.

Par ailleurs, tous les processus de calcul ont été revus, optimisés et rendus encore plus robustes. La nouvelle interface graphique est plus esthétique. La navigation est plus facile. L’intégration et l’optimisation des algorithmes dans l’application rendent le comportement plus fluide.

Avec cette version, le conducteur sélectionne sa course, et à tout moment, d'un simple coup d'oeil, il sait s'il sera en avance ou en retard à son prochain arrêt. Quoi de plus rassurant pour lui ?

Je suis donc convaincu que la prochaine version sera appréciée par nos conducteurs de bus et d’autocars.

Merci pour ce retour Philippe et bon courage à vous pour le développement des prochaines évolutions!

Nicolas Jaulin's Picture

Nicolas Jaulin